L'oie de Guiné

Les besoins :

Être à plusieurs

L’oie de Guinée est facile à élever. Pour qu’elle s’épanouisse convenablement, il est cependant préférable de disposer de grands espaces et d’un petit point d’eau où l’oie aime barboter et faire sa toilette.

Les apports :

Les œufs, la viande

De l’engrais

Protection de la basse court

Son habitat :

L’oie de Guinée ne nécessite pas de condition d’habitat particulière. Elle a besoin d’un terrain couvert d’herbe fraîche et d’une cabane où elle peut s’abriter des intempéries ou du soleil quand il fait très chaud, même si elle est très résistante.

Le nombre : maximum 6 dont 1 mâle

Quelle alimentation donner à l'oie de Guinée ?

L’oie de Guinée est herbivore. Elle broute l’herbe à sa disposition avec son bec.

On peut également la nourrir avec des épluchures de légumes et des graines.

Santé de l'oie de Guinée : ce qu'il faut savoir

L’oie de Guinée est rustique et sa santé ne pose pas de problèmes particuliers. En revanche, elle est sujette aux parasites intestinaux comme toutes les autres variétés d’oies. Il convient donc de la traiter pour lutter contre ces vers qui peuvent avoir des conséquences sur sa croissance et sur sa santé en général.

La reproduction de l'oie de Guinée

L’oie de Guinée devient adulte à l’âge de 6 ou 8 mois et peut pondre jusqu’à ses 10 ans. Mais cette oie n’est pas connue pour ses qualités de très bonne pondeuse. En effet, elle donne au maximum de 20 à 30 œufs dans l’année, à partir du début du printemps et jusqu’au début de l’été. Elle construit généralement son nid, composé d’herbe, sur un monticule à l’abri des prédateurs et au calme.

OIE 2.PNG
OIE 1.PNG
OIE 3.PNG